Sur les traces d'André Juillard



Je ne serai pas le créateur de l'exposition mais l'auteur-hommage-pretexte dont se sert l'équipe... Elle invite les visiteurs à suivre les traces de ma création à travers les rue d'Angoulême... La présentation graphique de mes œuvres et mon regard sur la ville seront également présentés. Les gens seront guidés dans les rues par les silhouettes de gueux, par des reproductions de planches... Elle (l'exposition) sera l'aboutissement du désir d'une collectivité et du salon afin d'arriver à conjuguer l'image d'Angoulême comme ville d'Art et d'Histoire et celle de capitale mondiale de la bd. Propos d'André Juillard recueillis dans le journal L'Humanité du 24 janvier 1997.

Lors de la 24e édition du Festival International de la Bande Dessinée, une exposition Sur les trace d'André Juillard, est mise en place sur les murs de la vieille ville. Les personnages, héros des albums de l'auteur des 7 Vies de l'épervier, alors président de cette édition, viennent "habiter" les vieilles pierres d'Angoulême. Certaines de ces toiles marouflées subsistent encore aujourd'hui.